Comment diffuser ses vidéos, atelier organisé par la CBC Unit Vidéo

Une nouvelle fois, Quentin, François et Caroline nous ont accueilli pour le dernier atelier vidéo de la série jeudi 7 juin sur la thématique : Comment diffuser ses vidéos ?

Plus précisément, nous avons abordé les bonnes questions à se poser avant de diffuser une vidéo :

  • sur quel(s) réseau(x) ?
  • qu’est ce que je diffuse ?
  • comment ?
  • à quel moment ?

Où est-ce que je diffuse ma vidéo ?

On distingue deux types de supports sur lesquels diffusés les vidéos :

  1. Les principales plateformes de diffusion de vidéo : Youtube, Dailymotion, Viméo
  2. Les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn (avec lecteurs de vidéo interne)
  3. Les sites web qui hébergent eux-mêmes leurs propres contenus, y compris les vidéos

L’idéal est de télécharger sa vidéo sur toutes les plateformes, mais cela peut compliquer les statistiques liées aux retombées de la vidéo.

Qu’est-ce que je diffuse comme vidéo ?

Point de vigilance :

Attention aux formats différents sur les plateformes et réseaux sociaux, on n’y publie pas la même chose : La vidéo longue doit être publiée sur Youtube et il faut faire un teaser pour les réseaux sociaux, renvoyant vers la version longue sur Youtube.

Si la durée de la vidéo est qualifiée de longue, il est préférable de la télécharger sur YouTube (exemple : conférence filmée, etc.)

Sur Facebook, la durée maximale d’une vidée est de 2h maximum et 4 Go
Sur Twitter, c’est seulement 2,20 min. Sur Instagram, récemment la durée de la vidéo est passée de 60 secondes à 60 minutes, la preuve que la vidéo est en plein développement. Sur le réseau professionnel LinkedIn, les vidéos peuvent durer au maximum 10 minutes.

Il faut mettre les moyens pour atteindre sa cible !!

Le public demande de plus en plus de contenus vidéo, c’est définitivement le média le plus regardé, loin devant les contenus comprenant des photos ou du texte.
Mais à défaut de la croyance populaire, les réseaux sociaux n’ont pas l’air de plus pousser les vidéos que les photos, ce sont plutôt les comptes qui publient qui produisent de plus en plus de contenus vidéos, afin de s’adapter à une demande toujours croissante et de pouvoir continuer à être influents.

Le community manager devient une pièce maîtresse de la stratégie de communication digitale de l’entreprise.

Il faut connaître sa cible pour adapter sa vidéo :

  • La cible Facebook est familiale, on y retrouve les 30-35 ans, les retraités.
  • Sur Twitter, ce sont des influenceurs, journalistes, politiques. On ne poste pas la visite d’une entreprise mais plutôt la sortie du dernier iPhone - il faut bien pointer les mentions avant lorsque l'on fait un livetweet pour nommer les intervenants
  • Pour Instagram, il faut de l’esthétisme, comme des défilés.

Petit conseil : Penser à faire un teasing avant un live : cela permet de capter déjà une partie de sa cible.

Il faut parfois sortir des principes comme des créateurs sur Youtube qui abordent la vidéo différemment.

Les 10 premières secondes sont très importantes pour capter rapidement et efficacement la cible à laquelle on s’adresse. Cela peut passer par 5 secondes artistiques et rentrer dans le vif du sujet rapidement. On peut aussi faire un accéléré de la vidéo sur les premières secondes (accéléré d’une recette) et reprendre au début ensuite.

Comment je diffuse ma vidéo ?

Il existe du référencement payant sur les réseaux sociaux pour diffuser et pousser une vidéo vers sa cible (âge, zone…) en boostant la publication. Pour savoir quel budget mettre, il faut savoir quelle est l’importance de ma nouvelle, de ma cible. Le coût peut être très limité si la cible est très précise.
Il faut faire des retours d’analyse pour voir ce qui a marché.

Sur Youtube et Facebook, il faut mettre un titre et une description pour être référencé.
Quand la vidéo est chargée, avant diffusion, il faut faire attention à la miniature de la vidéo. L’idéal est de la créer et de l’intégrer avant la publication. C’est la première chose que voient les utilisateurs, il faut mettre un visage amical qui attire plus qu’un visuel brouillon de la vidéo.

Quand est-ce que je poste ma vidéo ?

Il y a de la théorie avec des plages de diffusion où c’est intéressant de publier mais il faut surtout savoir quand notre public est disponible.
Par exemple, sur LinkedIn il est conseillé de publier en début de journée, à midi, en fin de journée. Il est aussi déconseillé de publier le lundi et le vendredi.
L’idéal est de tester les publications sur plusieurs semaines, à différents jours et horaires pour savoir lesquelles ont été les plus vues, ont générées le plus d’interactions, etc.

Un exemple concret d’une publication qui a été diffusée à Rennes le 1er jour des vacances de Pâques = 0 vue…
A Rennes publier à 8h30 / 9h n’a pas beaucoup d’intérêt, contrairement à Paris avec les gens qui prennent le RER et passent du temps sur leur smartphone.

Il ne faut pas commencer par penser le contenu mais il faut d’abord penser à son public. Le storytelling est très important, si l’histoire est bonne le message passera malgré une qualité d’images faibles. Le plus important reste toujours le son !

 

Un grand merci à la CBC Unit Vidéo pour ces trois ateliers pratiques, le partage de connaissances et les petites astuces !