Visite de Digital Campus

Les pros de la communication et du marketing du CBC 35 sont retournés à l'école, à l'école du digital Digital Campus, mardi 6 novembre. La visite a mené les membres sur le terrain de l'enseignement du Bachelor au Mastère.

18h30

Accueil des visiteurs par Gaëlle au nom du CBC 35. Ce sont majoritairement des nouveaux membres, qui représentent la diversité de l'enseignement Rennais.

Accueil par Lucie Baudouin, directrice de Digital Campus Rennes

Visite des locaux. Digital campus comprend principalement des salles de classes, réparties également sur un 2e étage pour accompagner l'augmentation du nombre d'élèves.

Toutes les classes sont équipées d'iMac, pas plus de 20 par classe pour garantir un meilleur enseignement. Il y a 13 salles de classes.

La plus grande pièce est réservée comme salle de détente. Des micro-ondes permettent d'y réchauffer ses plats et le traditionnel babyfoot trône au milieu de la pièce. Deux bureaux administratifs et une salle d'accueil et reprographie complètent les locaux.

 

Qu’est-ce que l’école Digital Campus ?

L'école Digital Campus fait partie du groupe Studyalis qui compte 47 écoles (dont ESG, Ateliers Sèvres, Cifacom, le cours Florent, IESA, LISAA, la web school…)

 

Combien y a-t-il d’écoles Digital Campus ?

Le groupe Digital Campus compte actuellement 10 campus : Bordeaux, Clermont-Ferrand, Montpellier, Nantes, Rennes, Paris, Toulouse, La Réunion, Dakar.

 

Quand le campus de Rennes a-t-il été ouvert ?

Le site de Rennes a ouvert en 2013. Cette année voit sortir les premiers étudiants ayant suivi le parcours complet jusqu’au Mastere 2.

L'école de Rennes enregistre 350 étudiants.

 

Quelles ont les formations proposées ?

Les formations proposées, validées par des certifications reconnues par l'état :

> Bachelor en 3 ans.

Ce bachelor dispense une formation majoritairement technique.

> Un Mastere en 2 ans (possible en alternance) management et marketing, plus théoriques. Les logiciels n'y sont plus utilisés.

 

Quelle est la particularité de l’enseignement ?

L'enseignement est dispensé selon une culture de projets réels.

Le soir de notre visite, des étudiants travaillaient encore sur leurs DC projects, projets d'entreprise, comme tous les mardis soirs (d'où la première appellation de mardis à projets).

 

Comment est-on admis ?

L'entrée à Digital Campus se fait sur concours, accompagné d'un entretien de motivation.

 

Quelle est la communication de l’école ?

La communication de l'école se fait sur deux niveaux :

La communication du groupe Digital Campus, conçue à Bordeaux et diffusée nationalement avec des kits tout prêts (et "imposés“).

La communication locale de l'école de Rennes.

Utilisation du CRM (Oximis), d'abord B to C puis évolution graduelle vers toujours plus de B to B en s’appuyant sur la base de données d'entreprises en Ile-et-Vilaine.

 

  • Le site internet : 300 contacts/jour de janvier à mars.

 

Forte utilisation des réseaux sociaux

  • Facebook avec un ton décalé pour toucher la cible jeune. Constat que les collégiens s'en détachent de plus en plus. Ce média reste beaucoup utilisé en diffusion interne pour créer du lien avec et vers les étudiants.
  • Instagram, sous forme de story. Permet de partager les évènements internes qui reflètent le côté vivant de l'école.
  • Twitter a été laissé de côté, son intérêt ne convainc pas.
  • Réception d'invités connus : Welcome to the jungle, Oussama Hamer, représentants des tendances marketing.
  • Communication importante avec le bouche à oreilles.

Fort partage en "face to face".

 

Le suivi des étudiants.

Bon taux d'insertion professionnel des étudiants : 80% des Masteres placés à 3 mois.

Le suivi des bachelors est plus difficile. Beaucoup d'entre eux continuent hors école.

Certains étudiants reviennent en intervenants (5 à 10 meilleurs).

Rendez-vous : "Dessine-moi un métier digital" avec témoignages de professionnels.

 

Quelles sont les attentes des lycéens intéressés ?

Rencontres avec les lycéens dans leurs établissements ou par demandes de renseignements. Ceux-ci veulent du concret.

Ils souhaitent des spécialisations UI, UX, video motion (non proposée par insuffisance de débouchés)

 

Voit-on plus de candidates aujourd’hui ?

Les inscriptions se sont féminisées en 5 ans. Les élèves sont maintenant quasi à parité.

 

Comment vous renseignez-vous sur le ressenti des élèves ?

Des enquêtes de satisfaction sont réalisée auprès de tous les élèves, trois fois par an. Celles-ci sont dorénavant nominatives, suite à des excès constatés auparavant quand elles étaient anonymes.